undefined

Le chiot a tendance à se plaindre et même à aboyer dès qu'il ne voit plus son maître. C'est une des premières mauvaises habitudes à lui faire passer, sinon la vie deviendra impossible.

Il faut donc lui apprendre le mot « silence ! » ou « chut ! », au choix.

Cet enseignement est des plus importants, car lorsque le terme sera acquis, il vous permettra d'avoir une autorité certaine sur le chien qui aboie au passage des promeneurs devant votre propriété.

Quelle méthode utiliser ?

Munissez-vous d'une friandise très appréciée du chiot, ou d'un objet familier, puis quittez brusquement la pièce où réside l'animal, en faisant suffisamment de bruit pour qu'il remarque votre départ (par exemple, claquez la porte). Restez dissimulé derrière le mur et attendez que le chien aboie ou pleure. Entrez alors immédiatement en criant : « non, silence », ou « non, chut ».

Il est important, au début, que vous employiez le « non ! » car il a déjà un effet répressif sur l'animal. Dès que celui-ci se calme, vous lui offrez la friandise ou le jouet en le flattant, sans oublier de dire : « silence, t'es beau », ou « silence ».

Si vous désirez adapter votre compagnon à une solitude assez prolongée, arrangez-vous pour que l'exercice s'espace petit à petit afin que la notion de temps ne soit pas mémorisée.

Astuce

Il est important de ne pas faire de bruit pendant cet apprentissage, afin que le chien ne puisse percevoir votre présence. Le but est de lui « faire croire » que même lorsqu'il ne vous voit pas, vous êtes toujours présent et l'observez. Petit à petit, vous n'aurez même plus à vous présenter devant lui pour lui intimer le silence. Il suffira de crier le mot au premier aboiement pour que le chien se taise définitivement.

10 conseils pour une bonne éducation

Voici 10 choses importantes à ne pas faire avec un chien afin de bien respecter son bien-être et la discipline du dressage.

  • Le chien ne doit pas sauter amicalement (ou pire, méchamment) sur les visiteurs, mais conserver une certaine réserve.
  • Évitez de le laisser seul trop longtemps et surtout trop souvent.
  • Empêchez-le de vagabonder en disposant des barrières suffisamment hermétiques pour qu'il ne se sauve pas de votre propriété.
  • Soyez toujours ferme dans vos ordres. Le « non ! » doit être sans ambage et définitif. Ne revenez jamais sur un ordre donné.
  • Évitez de punir le chien pour une bêtise qu'il n'a pas commise devant vous, seul le flagrant délit doit être réprimé.
  • N'autorisez pas le chien à jouer avec une vieille pantoufle, il se croirait autorisé à en faire de même avec les chaussures de n'importe qui.
  • Ne laissez jamais un chien seul avec un tout petit bébé (sécurité élémentaire). Il en est de même pour une portée de chiots (le danger est encore plus grand).
  • Ne passez jamais vos nerfs sur le chien, et évitez l'injustice, c'est le meilleur moyen de le traumatiser.
  • Interdisez à votre compagnon de poursuivre les chats et autres animaux familiers.
  • Faites-lui bien respecter l'ordre « au pied. » Soyez aussi très ferme s'il est agressif vis-à-vis des autres chiens.
  • N'abandonnez Jamais votre chien dans une voiture en plein soleil, même si elle est aérée convenablement.