Les clés d'une bonne alimentation

07 juillet, 2017

undefined

Alimenter votre chien ne vous coûtera pas toujours beaucoup d'argent ni beaucoup de temps. C'est là évidemment le tout premier soin que vous devez à votre chien.

Quelques règles générales

  • Laver chaque jour la gamelle du chien.
  • Il est préférable de jeter la pâtée que le chien aura dédaignée.
  • Servir les repas tièdes. Ils sont destinés à être immédiatement engloutis. Le chien n'aime pas manger chaud mais il faut éviter les aliments glacés.

Certains éleveurs font consommer à leurs compagnons des croquettes qu'ils trouvent dans le commerce. Certains distribuent des aliments en conserves, surtout s'ils vont en voyage. Pourquoi pas, question de goût pour le chien et de commodité pour le maître. En cas de nécessité, on peut également leur donner des aliments pour bébés additionnés de viande hachée.

Ces règles sont très simples et faciles à appliquer. Quant à l'alimentation elle-même, elle doit avant tout être rationnelle.

Les aliments recommandés

La viande

Tous les chiens sont des carnivores. Aussi la viande leur est-elle absolument nécessaire et doit-elle constituer la base de leur alimentation. Quelle sorte de viande ? La meilleure possible naturellement, selon vos moyens financiers : une viande rouge fraîche et non grasse est indispensable.

Le cœur, le bourguignon et la joue de bœuf sont des morceaux à recommander. Le foie une fois par semaine au même titre que les estomacs et les viscères qui contiennent beaucoup de vitamines (langue de mouton).

Comment préparer la viande ?

Elle peut être présentée crue de préférence ou cuite, coupée ou hachée. Toutefois s'il est préférable de donner la viande coupée en morceaux, hachée, elle fera parfois mieux accepter la pâtée.

La viande crue est de très loin préférable à la viande bouillie qui peut favoriser des maladies de peau et qui ne possède plus de vitamines.

Les os. Ils sont indispensables, car ils jouent un rôle de protection contre le tartre par nettoyage mécanique des dents.

Ils contiennent du calcium. Il ne faut donner que les gros os (palette de veau). On peut éventuellement les incorporer à la pâtée sous forme de poudre.

Les poissons, pourvu qu'ils soient maigres : tous sont excellents et devraient entrer pour une large part dans l'alimentation.

Il faut toujours les servir cuits et, est-il besoin de le préciser,
enlever soigneusement les arêtes.

Les légumes : Ils sont plus que conseillés, indispensables. Carottes, navets, poireaux, épinards seront cuits et incorporés à la pâtée. On peut également donner de la salade cuite.

Les fruits : Tant mieux si votre chien les aime.

Les produits laitiers : Nous recommandons de faire consommer du fromage blanc ou du gruyère. En revanche, le lait cru n'est pas toujours très conseillé, beaucoup de chiens ne le supportent pas (diarrhée).

Les farineux : Certains sont très utiles à condition de ne pas trop en donner, surtout en cas d'embonpoint. La pâtée pourra contenir des pâtes, du riz, des semoules, ou des flocons de céréales mais les pommes de terre sont à proscrire absolument.

Le sucre : Il ne faut pas trop en priver le chien tant qu'il n'est pas encore adulte. Mais ce n'est pas un aliment absolument nécessaire. Il arrive souvent qu'on donne un sucre à un chien pour le récompenser, ce n'est pas grave mais un morceau de gruyère fera autant plaisir.

Cette liste serait incomplète sans les trois précisions suivantes :

  • Les aliments doivent être légèrement salés. On peut ajouter un autre condiment.
  • On peut ajouter un peu d'ail mais très légèrement.
  • Tout chien doit boire à volonté de l'eau fraîche régulièrement renouvelée.

Les « compléments » alimentaires apportent un supplément qualitatif à base de levures, oligoéléments, vitamines naturelles,

Les soins des chiens

14 décembre, 2016

undefined

Les soins donnés à votre chien constituent une partie de l'affection que vous lui portez. Ils lui permettent d'être bien dans sa peau, d'avoir des oreilles, des yeux et des dents propres, et d'être dépourvu de parasites.

Les soins du pelage

Un soin indispensable, qui plaît au chien, lorsqu’il est bien fait.

Important : habituez le jeune chien au soin du pelage, en l'amusant et en vous montrant patient. Les chiens à poils ras : par exemple, les boxers, pinschers, teckels à poils ras. Brossez tout le corps une fois par semaine. Et plus fréquemment lors de la période de chute des poils. Utilisez de préférence un gant ou une brosse dure en poils naturels. Après le brossage, passez un chiffon de cuir sur le poil, pour le faire briller.

Les chiens à poils rêches (tels le berger allemand et le berger australien) et les chiens à poils longs (comme les collies, les bobtails) : brossez tout d'abord les poils doucement avec le peigne de métal à larges dents. Si le poil est long et soyeux (comme celui du shihtzu), passez ensuite le peigne fin.

Terminez en passant la brosse à poils longs. Pour les poils très épais (bobtail), il est recommandé d'employer une brosse métallique résistante ou une brosse métallique aux dents courbes.

Important : ne tirez jamais sur les poils, défaites soigneusement les nœuds avec les doigts. Coupez au ciseau les nœuds trop serrés. Ne blessez pas l’animal ! Les gros amas de poils doivent être enlevés par le vétérinaire ou lors d'un toilettage par un spécialiste.

Les soins complémentaires en salon

Les chiens à toison bouclée, tels les caniches, doivent être tondus deux ou trois fois par an. Les races à poils drus ou à poils raides : airedale, terrier, fox-terrier, teckel à poils ras, griffons, doivent être toilettés tous les quatre mois. Les poils morts sont enlevés à la main et le reste des poils est taillé aux ciseaux.

Si vous manquez d'expérience, laissez au spécialiste du toilettage le soin de le faire.

Quand un bain est-il nécessaire ?

Lorsque le chien est sale et sent mauvais. Lors du bain : utilisez un shampoing pour chiens placez un tapis antidérapant au fond de la baignoire ou du bassin ; procédez doucement avec le jet de la douche ; mouillez d’abord la tête, en protégeant les oreilles et les yeux avec la main,

Après le bain, essuyez le chien en le frottant, peignez-le, ensuite séchez ses poils au séchoir (recommandé pour les terriers du Yorkshire), ou installez-le dans une pièce bien chauffée.

Les soins des yeux

Il faut essuyer quotidiennement les sécrétions oculaires, surtout pour les races aux yeux globuleux, comme par exemple le chihuahua, et pour les races aux paupières tombantes, comme le basset.

Passez avec précaution un mouchoir doux en papier, non parfumé, au coin de l’œil. Procurez-vous de l'euphraise, appelée également casse-lunettes, en pharmacie et humectez-en un mouchoir. Ce vieux remède naturel apaise les yeux irrites et dissout les traces de larmes et de sécrétions

Les soins des oreilles

Vérifiez régulièrement l'état des oreilles de votre chien. Si un excès de cérumen est visible, un nettoyage est nécessaire. Prenez un papier souple, imbibez-le d'huile pour bébés et essuyez l'oreille. Il est déconseillé de recourir à un coton-tige ; vous risquez de lui faire mal.

Les oreilles demandent des soins réguliers. Déposez quelques gouttes d'huile pour bébé sur un papier doux et appliquez doucement dans l'oreille

Consultez un vétérinaire, si vous remarquez des sécrétions noires, marron, assez sèches (présence de tiques de l'oreille) ; un excès de cérumen, une rougeur, un échauffement de la peau, que le chien secoue ostensiblement la tête et se gratte souvent l'oreille (irritation ou corps étranger dans l'oreille).

Le contrôle des dents

Vérifiez au moins une fois par mois l'état de la gueule de votre chien. Si vous remarquez du tartre, demandez au vétérinaire de l'enlever. Une mutuelle animaux couvre les prestations de détartrage. Consultez également le vétérinaire, si le chien a très mauvaise haleine, s’il s’est cassé une dent, si la gencive est irritée, s’il sécrète trop de salive, surtout si elle est mêlée à du sang.

Accueil